F.A.Q

Nous avons répertorié les principales questions que vous nous avez posées lors des différentes diffusions du webinaire Ma Crèche Sans Covid. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, contactez-nous par mail à info[at]macrechesanscovid.com ou en passant par le formulaire de contact du site.

GUIDE - OUTILS - OFFRES

Le Guide et les Outils Ma Crèche Sans Covid sont basés sur les différents rapports ministériels concernant l’accueil des jeunes enfants, publiés en avril, mai et juin 2020. Ils ont été relus par un comité d’experts de la santé et de la petite enfance, dont un médecin biologiste membre du Haut Conseil de la Santé Publique et une puéricultrice de PMI. En annexe du Guide, vous trouvez deux pages de bibliographie stipulant l’ensemble des rapports, publications, articles et études scientifiques sur la base desquels il a été rédigé. 

Le Guide et les Outils ne remplacent pas la lecture des rapports ministériels, ils la complètent. Le Guide a pour but de vous aiguiller dans la compréhension du virus et dans la mise en application des recommandations officielles pour une gestion écologique et durable de l’épidémie de COVID19 dans votre structure. Il vous oriente, par exemple, dans le choix des produits pour le lavage des mains ou la désinfection des surfaces. 

Les Outils complètent le Guide en vous proposant des solutions, astuces et idées pour vous faciliter le quotidien : fiches fournisseur pour effectuer vos achats, fiches communication à destination des parents et de votre PMI, infographie sur l’entretien écologique en période de COVID19 à afficher, Boîte à Idées…

Le Guide vous permet de comprendre le virus SARS-CoV-2 et reprend l’ensemble des gestes barrière adaptés au secteur de la Petite Enfance, ainsi qu’une section entière consacrée à l’entretien écologique en période de COVID19. Ces informations vous permettent de comprendre où placer le curseur de la désinfection et des mesures de protection, selon l’évolution épidémiologique. 

Le Guide et les Outils Ma Crèche Sans Covid sont pensés pour vous accompagner durant l’épidémie de COVID19 mais pas uniquement. Les informations détaillées pour le choix des produits mains et désinfectants vous seront utiles en tout temps, les astuces données tout au long du Guide et dans la Boîte à Idées sont applicables au quotidien. Enfin, les gestes barrière et l’entretien écologique en période d’épidémie peuvent vous aider à faire face aux épidémies habituelles de la grippe, de la bronchiolite ou de la gastro-entérite. 

ENTRETIEN & DÉSINFECTION

Un détergent est un produit de nettoyage. Il permet, grâce à ses agents tensio-actifs (ses ingrédients moussants et lavants) de retirer les salissures, qu’elles soient visibles à l’œil nu ou pas.

Un désinfectant est un produit permettant l’élimination des germes et micro-organismes comme les bactéries et les virus, présents sur une surface. La désinfection, pour être efficace, doit être réalisée sur une surface propre, préalablement nettoyée. La présence de souillures, parfois même invisibles, réduit l’efficacité du produit désinfectant.

Il existe des produits 2 en 1 dits « détergent-désinfectant » qui permettent de réaliser les actions de nettoyage et de désinfection en une seule fois.

Notez que les détergents, les désinfectants et les produits 2 en 1 doivent tous être rincés, surtout s’ils sont destinés à des surfaces ou objets susceptibles d’entrer en contact avec les mains, les pieds ou la bouche des enfants.

Il existe bien des produits désinfectants avec un label environnemental comme par exemple, l’ECOLABEL Européen, le label ECODETERGENT et même le label très exigeant NATURE ET PROGRES. Ils garantissent un impact environnemental et sanitaire limité et permettent d’éviter les substances les plus controversés.

Toutefois, les produits désinfectants labelisés ET répondant à la norme virucide NF EN 14476 active sur les virus enveloppés, comme le SARS-CoV-2, sont assez peu nombreux sur le marché. Les fabricants n’ont pas toujours réalisé les tests leur permettant de prouver l’efficacité de leur désinfectant selon cette norme. Vous en trouverez principalement sous le label ECODETERGENT. 

Pour vous aider à faire le choix d’un produit désinfectant le moins nocif possible, nous vous proposons dans nos Outils une Fiche Fournisseur répertoriant l’ensemble des critères auxquels il doit répondre au maximum. Cette fiche peut vous servir de « cahier des charges écologique » lors de vos achats ou même être envoyée telle quelle à votre fournisseur pour qu’il vous propose le produit de son catalogue se rapprochant le plus possible de ces critères.  

Le savon noir est un bon choix écologique pour nettoyer les surfaces, mais ce n’est pas un désinfectant. Les tensio-actifs qu’il contient lui permettent peut-être de participer à la destruction de l’enveloppe lipidique du virus, mais nous n’avons pas connaissance d’étude le prouvant. Vous pouvez donc continuer à l’utiliser pour le nettoyage de vos locaux et surfaces mais si la situation nécessite une véritable désinfection, il faudra donc veiller à utiliser ensuite un produit virucide répondant à la norme NF EN 14476.

Le vinaigre blanc est un bon choix écologique pour détartrer et possède une action antibactérienne, mais ce n’est pas un virucide. Il peut être utilisé dans vos protocoles d’entretien habituels mais ne substitue pas à l’utilisation d’un virucide répondant à la norme NF EN 14476 si la situation le nécessite. 

Le nettoyeur-vapeur est efficace sur le virus SARS-CoV-2. Il est d’ailleurs autorisé dans les hôpitaux en période de COVID19. Vous pouvez vous référer aux recommandations publiées par la SF2H (Société Française d’Hygiène Hospitalière) à ce sujet, si besoin. Vous retrouverez ces informations et des données complémentaires sur la vapeur en annexe du Guide.

 

Notez toutefois que la vapeur augmente le relargage dans l’air de substances nocives comme les phtalates lorsqu’elle est utilisée sur les surfaces et objets plastifiés, comme les sols en PVC, les tapis en mousse, les structures de motricité etc. Veillez à bien aérer les locaux lors de son utilisation et de l’éviter en présence des enfants.

Tout produit désinfectant appliqué sur les surfaces et objets susceptibles d’entrer en contact avec les mains, les pieds ou la bouche des enfants doit être suivi d’une étape de rinçage. Et ce, peu importe la forme sous laquelle il se présente (solution en spray, lingette, bain de trempage…) et sa compatibilité avec les surfaces alimentaires, mention d’ailleurs nécessaire pour les jouets des enfants.

Par ailleurs, nous déconseillons l’usage de lingettes jetables, polluantes. Pour éviter l’étape de désinfection, le Haut Conseil de la Santé Publique conseille une rotation des jouets (voir détails dans la question ad hoc).

L’utilisation d’un désinfectant pour le linge est déconseillée : ce n’est pas écologique et c’est inutile. 

Le virus SARS-CoV-2 est détruit à haute température, il est donc préférable de respecter un lavage à 60°C pendant au moins 30 minutes pour les tissus les plus à risque d’être contaminés, comme les masques, les serviettes, les bavoirs etc. Pour les vêtements et tissus plus fragiles, et moins à risque d’être contaminés, un lavage à 30°C avec votre lessive habituelle est suffisante. Vous pouvez aussi isoler pendant 24h ces tissus pour permettre l’inactivation naturelle du virus potentiellement présent, avant de procéder à un lavage classique. 

MASQUES

Pour apposer le logo officiel du nombre de lavages autorisés pour les masques en tissu, le fabricant a procédé à des tests d’efficacité de la filtration de ses masques. Cette efficacité diminue au fur et à mesure des lavages, selon le type de tissus utilisés. Lorsque le nombre de lavage préconisé est dépassé, le masque devient moins efficace que prévu.

Pour vous aider à gérer les lavages de vos différents masques en tissu, nous proposons dans la Boîte à Idées de nos Outils un tableau de suivi des lavages à imprimer. 

Le nombre de lavage des masques dépend du ou des tissus utilisés. Il n’est donc pas possible de statuer sur un nombre possible de lavages pour un masque artisanal. Un masque en tissu, pour être efficace, doit permettre une bonne respiration lors du port et ne pas devenir trop rapidement humide.

Les préconisations du Haut Conseil de la Santé Publique en matière d’élimination des déchets potentiellement contaminés, comme les masques, sont de les enfermer dans un sac plastique, de les isoler pendant 24h, puis de les jeter avec les ordures ménagères. Cela permet de laisser le temps au virus de s’inactiver avant manipulation des déchets par les agents de propreté. Les masques sont jetés dans la filière classique. Ils ne sont pas à recycler, ni à considérer comme des DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux).

DISTANCIATION PHYSIQUE

La distanciation physique entre adultes doit pour le moment se poursuivre. Les professionnel.le.s et les parents doivent maintenir au maximum la distance d’1 mètre entre eux et porter un masque lorsqu’ils se croisent. Toutefois, cette mesure ne doit en aucun cas être préjudiciable à l’enfant : son bien-être et sa sécurité physique et affective doivent primer. Ne pas hésiter alors à se rapprocher le temps du passage de bras du bébé.

Rappelons ici que la contamination par une personne infectée se fait lors d’un contact prolongé avec elle, en moyenne sur un temps supérieur à 15 minutes. Le port du masque permet lui aussi de limiter cette possible contamination entre adultes.

La phase 3 du déconfinement impose de créer des groupes d’enfants qui ne doivent pas se mélanger pour faciliter les enquêtes de traçage en cas de contamination, sans être dans l’obligation de fermer toute la structure. Si les groupes doivent se retrouver en même temps dans une même pièce, on peut essayer de créer une distanciation physique. Toutefois, notez qu’il n’y a plus de limitation du nombre d’enfants pour un groupe donné : il dépend des possibilités de chaque structure d’accueil.

JEUX - JOUETS - ACTIVITÉS

La désinfection des jouets peut être remplacée par une rotation des caisses de jouets. Isoler pendant 48h les jouets utilisés sur la journée permet au virus éventuellement présent de s’inactiver naturellement, sans avoir besoin de passer par l’étape de désinfection. Un nettoyage classique, réalisé selon votre protocole habituel, est alors suffisant.

Passer le plus de temps possible à l’extérieur est une bonne chose en période d’épidémie, car le renouvellement de l’air se fait en continu et le risque de transmission virale est alors fortement diminué. Les rayons UV ont une action bénéfique pour détruire le virus SARS-CoV-2. Les jeux extérieurs et le bac à sable peuvent donc être utilisés sans présenter de risque particulier pour les enfants. Ils n’ont pas besoin d’être désinfectés. Les jeux d’eau sont aussi possibles.

Vous pouvez retrouver des idées de jeux en extérieurs et d’activités manuelles écologiques et compatibles avec l’épidémie de COVID19 dans la Boîte à Idées de nos Outils. 

ZÉRO DÉCHETS

Vous pouvez tout à fait prévoir une serviette par enfant et par adulte pour le séchage des mains. Il faudra veiller à les changer chaque jour et à les laver en machine à 60°C. En revanche, mieux vaut éviter les serviettes partagées en collectivité.

Le protocole est bien réalisé, avec un produit écologique, un temps de pause et une étape de rinçage. Mais il ne sera peut-être pas adapté dès lors que vous aurez de nouveau la totalité des enfants revenus dans la structure : il est long à mettre en place.

Vous pouvez revenir à votre méthode précédente et prévoir une serviette individuelle à changer chaque jour et à laver en machine à 60°C. Notez par ailleurs qu’il n’a pas été démontré qu’une transmission du virus SARS-CoV-2 par les selles était possible.